Entraînement : aviation

« Cinq aéroplanes nommés ”Newfoundland“ [Terre-Neuve] font un travail inestimable au front. » « Our Aeroplanes » [Nos aéronefs], Evening Telegram, 15 juillet 1916

Le Royal Flying Corps, formé tout juste avant le déclenchement de la guerre, a vu son rôle évoluer rapidement. L’entraînement commence simplement – presque personne n’a d’expérience comme pilote – et se transforme à mesure que la guerre aérienne devient plus complexe. Les stagiaires ont une formation aérienne et terrestre et apprennent les tactiques de combat aérien, le maniement des canons, la reconnaissance et la photographie.

Sous-lieutenant (puis capitaine) Ronald H. Ayre

Royal Flying Corps

Ronald Ayre, de St. John’s, étudiait en Angleterre au moment du déclenchement de la guerre. Il obtient son brevet de pilote et se rend en Europe. Décoré de la Croix militaire en 1917 (après deux missions de bombardement réussies), il a été promu capitaine. Après la guerre, il a travaillé dans l’entreprise familiale, Ayre & Sons.

Beaumont-Hamel et le Sentier du Caribou