Beaumont-Hamel et le Sentier du Caribou :

Terre-Neuviens et Labradoriens, à la guerre et au pays, 1914–1949

« Nous sommes ici à l’endroit précis où se tenaient nos ancêtres. Notre devoir est de les honorer et de nous assurer que ce moment important de l’histoire soit connu des générations à venir. » R.J. Hillier, général (à la retraite), St. John’s, 2013

L’ampleur, les efforts déployés, et le nombre de vies perdues, gâchées ou changées par la « Grande Guerre » de 1914 à 1918 ont été incommensurables. C’était la grande aventure et la grande tristesse. Une guerre pour mettre fin à toutes les guerres. Pourtant, il n’en fut rien.

Ce que nous appelons maintenant la Première Guerre mondiale a été un événement décisif pour Terre­Neuve-et-Labrador. Elle a touché la vie de famille et elle a emporté beaucoup de gens à l’étranger. Certains d’entre eux sont partis et ne sont jamais revenus. La guerre exigeait que l’on fasse preuve de force et d’endurance face aux dangers et aux difficultés. Elle a demandé à nos citoyens de donner tout ce qu’ils avaient, et plus encore.

Nos liens avec ce conflit ne nous ont pas quittés : ils sont présents dans les monuments et dans les noms de rue, dans les histoires familiales et dans les précieux souvenirs. Dans la présente exposition, nous partageons les histoires et les paroles de Terre-Neuviens et de Labradoriens qui ont vécu la Première Guerre mondiale et tout ce que notre sacrifice nous a apporté

Beaumont-Hamel et le Sentier du Caribou